Le groupe

Le groupe
Ne vous laissez pas tromper par les apparences. Malgré leur nom, les Naouack ne font pas n’importe quoi. On pourrait même dire que leur cocktail musical est finement réfléchi. Ces “Extraterrestres” concoctent une mixture mêlant tout ce qui se fait de bien et de décalé dans la musique actuelle. Que ce soit les phrasés énergiques et ironiques d’un rap alternatif, les riffs d’un rock survolté ou les rythmes effrénés de l’électro, tout doit être au service de leur construction musicale qui elle se doit d’être limite déjantée. Vous le comprenez vite le mélange donne quelque chose d’assez spectaculaire qui laisse entrevoir le gros potentiel de la formation. Leurs références vont des Svinkels à Lofofora en passant par Maniacx. Ces trois exemples définissent bien ce que peux faire Naouack, tant dans l’énergie, le loufoque ou la précision.
Mr Red pour “Un disque Un jour”

Mc Yacé (chant) : il commence à rapper tout jeune sous la douche en écoutant Benny B. Bien malgré lui, il prend vite conscience que tout ceci est sans avenir et se tourne vers d’autres influences comme Assassin, I am et NTM qui révolutionnent son adolescence et lui font découvrir la magie et la puissance des mots. Depuis ce jour il écrit, en mêlant rage et poésie.
Yonnick (basse/soubassophone) : adepte du modélisme et de tout ce qui est miniature depuis sa plus tendre enfance, il ne se sépare sépare jamais de ses deux gros baffles, de sa tête d’ampli de 20 kg, de ses multiples pédales d’effets. Aujourd’hui, il envoie du lourd sur scène mais est allergique au fromage.

Mr Vin’s (guitare/chant) : il aime la pêche, les grands espaces, le métal et commence la guitare à l’adolescence voulant suivre les traces de Francis Cabrel, Francis Lalanne et Max Cavalera, ses idoles. Discret et réservé, il fait parler de lui autour des feux de camps avec son diapason rouge et sa voix fluette. De nos jours, il partage son amour du Rock&Roll en se défoulant sur scène.

Wizz (clarinette/machines/chant) : c’est en regardant la télé qu’il découvre la clarinette et celui qui deviendra son mentor : Christian Morin. Plus tard, alors qu’il est en pleine mouvance hippie, il découvre la musique klezmer et veut alors devenir juif : le défi est lancé. Mais face aux difficultés, il abandonne la religion. Fort de ses expériences, il envoie des samples et de gros sons électro, tout en préservant la sensualité de sa clarinette.

Live “Extraterrestre”